Le Grand Colbert, dans la grande tradition des Brasseries Parisiennes

Nous aimons tout dans cette vénérable maison chargée d’histoire, à deux pas de la Place des Victoires et des jardins du Palais-Royal, dirigée par un tandem d’amoureux de la restauration, Joël Fleury et François Brossard…. Son décor incroyable avec ses hauts plafonds, ses frises de style pompéien, ses miroirs, son sol en mosaïque, son « bouquet » géant,  ses tables espacées, nappées de blanc « à l’ancienne » ( si rare aujourd’hui), où l’on peut discuter, se séduire.. sans être gêné par les voisins ; son service attentif, avec une mention particulière à François, épatant Maître d’Hôtel ; l’atmosphère chic et joyeuse …

Un décor magique. Le Grand Colbert doit son nom à l’hôtel particulier dans lequel il est installé. Le bâtiment originel fut vendu à Jean-Baptiste Colbert en 1652, « Le Grand Ministre » de Louis XIV, avant d’appartenir à Philippe d’Orléans en 1719. « Au Grand Colbert », devenu magasin de nouveautés, se transforme en restaurant en 1900. Il est la propriété de la Bibliothèque Nationale, sa voisine.

Le Grand Colbert a servi de décor à nombre de films et séries télévisées. Et notamment à l’excellent « Tout peut arriver » (Something’s gotta give) avec Jack Nicholson, Diane Keaton et Keanu Reeves (à dévorer sur Netflix). Mais aussi « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu (1et 2) », « Le Bureau des légendes », « Dix pour cent », « Elle et Folies Bergère » avec Isabelle Huppert, « Angel-A » de Luc Besson, etc.

Et bien sûr sa cuisine ! On s’y régale. Depuis septembre, une nouvelle carte et un nouveau chef, Fabrice Cornée maestro en cuisine française traditionnelle, défenseur des « grandes brasseries » et de la gastronomie de la terre et de la mer. Il a touché ses premières casseroles il y a 35 ans en Bourgogne. « la cuisine traditionnelle c’est sérieux », alors, dit-il : « je me suis formé pendant 10 ans dans un « tour de France » des belles adresses à la montagne et à la mer, avant d’ouvrir le restaurant Paris New- York ». Fabrice pose ses valises à Paris en 2002. Il met alors en musique les cuisines du Balthazar, du Café Zimmer, du Café Beaubourg, et de la Belle Armée.

Fabrice Cornée aime citer Paul Bocuse, « Il faut aimer les gens pour faire à manger correctement ». Son but : donner du plaisir à ses clients.. Mission réussie : Les épicuriens se passent l’adresse et provinciaux et touristes étrangers reviennent en nombre.

Aujourd’hui il réinterprète en virtuose, avec sa touche, l’intégralité de la partition qui fait le succès du Grand Colbert. Des plats traditionnels des brasseries, servis généreusement .. soupe à l’oignon, poireaux vinaigrette, œuf mimosa, foie gras, aile de raie aux câpres, cuisses de grenouilles à la provençale sans oublier la sole meunière, le homard thermidor.. avec chaque jour des suggestions à l’ardoise. Tout est fait maison bien sûr, avec de bons produits en respectant les saisons. Brasserie et tradition oblige, de magnifiques plateaux de fruits de mer et une belle carte des vins.

Grand choix de cocktails.

Service au top.. préparation de la sole meunière, du homard..

en direct de Normandie, une viande exquise..

Les fans de sucré sont également gâtés. Depuis le 1 er septembre, la médiatique cheffe Muriel Aublet-Cuvelier signe tous les desserts de la carte du restaurant. Des créations et les incontournables du Grand Colbert, chéris des habitués, comme le chou Paris-Brest aux noisettes du Piémont, le dôme chocolat pur origine et croustillant praliné, le baba au rhum,… De 15h à 18 h, vous pouvez faire une pause gourmande au salon de Thé « Les Secrets de Muriel au Grand Colbert ».

Les gourmands pourront même découvrir et acheter  les box/atelier “les Secrets de Muriel”.. pour réaliser la pâtisserie de Muriel Aublet-Cuvelier chez soi, grâce à un atelier vidéo ! En série  limitée et en exclusivité au Grand Colbert.

Informations pratiques

Le Grand Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris. Tél : 01 42 86 87 88. Ouvert 7 jours sur 7, de midi à minuit. Menu bistrot : 22,50€ 2 plats – 31,50€ les 3 avec pâtisserie du jour « les secrets de Muriel ». Formule de l’écailler, 19€ . Brunch Parisien le dimanche , 45€ et Brunch Royal avec une coupe de champagne, 57€ .

A la carte, 50/60€ environ. Formule Salon de thé : café/thé 13€ ou 15€ avec chocolat chaud à l’ancienne.

Infos et réservations : www.legrandcolbert.fr


La pâtisserie « Les Secrets de Muriel » au Grand Colbert : lsdm.me

Vous pouvez privatiser l’intégralité du Grand Colbert. Et l’espace Salon de Thé.

 

More from Frédérique de Granvilliers
Marylin inédite, un trésor !
Ce livre unique signé Joshua Greene comblera les amoureux de la star...
Read More