Livres : Nos coups de cœur du mois d’octobre

Impossible de zapper le phénomène Bond et Guillaume Evin nous en livre les secrets ! Deux formidables biographies, l’une sur Christian Dior de Marie-France Pochna , la seconde sur Karl de la journaliste Marie Ottavi ; La réédition d’En cas de bonheur de David Foenkinos ; Jean-Charles de Castelbajac nous enchante avec Dessins Tout-Terrain, comme Marin Montagut qui explore le Paris d’antan, sa source d’inspiration de ses réalisations si contemporaines, et Nathalie Goldberg vous donne les clés pour découvrir l’art d’écrire et.. être heureux !

Bond, la légende en 25 films, Guillaume Evin La bible sur les aventures cinématographiques de James Bond pour accompagner la sortie de « Mourir peut attendre ». Une analyse complète et passionnante des 25 films de la saga, production, scénario, casting, tournage, cascades, critiques…, voitures, méchants, James Bond girls, armes, gadgets… Avec un hommage à Roger Moore et une réflexion sur la carrière des différents interprètes de 007. Un must have pour les fans de Bond.

Bond, la légende en 25 films de Guillaume Evin, 224 pages, Hugo + Doc, 16,95€

Le Paris Merveilleux de Marin Montagut«  Avec ce livre, j’ai voulu partager le charme de dix-neuf adresses dont chaque découverte est un moment suspendu dans le temps. Un album de photos illustré par mes aquarelles et mes moodboards que je confie au lecteur pour s’imprégner de leurs couleurs et leurs atmosphères, toucher des yeux des objets faits à la main et s’évader dans un univers de choses rares et singulières. Le lien entre tous ces endroits ? La préservation de l’âme de Paris… » confie Marin Montagut ( photographié dans son exquise boutique au 48 rue Madame, Paris 6è).

Le Paris Merveilleux de Marin Montagut, Flammarion, 35€ ( également disponible en anglais et en italien)

Dessins Tout-Terrain, Jean-Charles de CastelbajacCrayon en main, Jean-Charles de Castelbajac a donné vie à ce livre au fil des jours et des années, de 1970 à aujourd’hui. Il dessine partout, sur tout, et s’engage. Dessins tout-terrain présente pour la première fois un ensemble exceptionnel des plus beaux dessins de l’artiste, du papier à la rue qu’il investit de sa craie, avc tant de poésie.. Une conversation avec Jérôme Sans, introduit les origines et les influences artistiques de la pratique de Jean-Charles de Castelbajac.

Dessins Tout-Terrain, Jean-Charles de Castelbajac, 288 pages, Flammarion, 69€

Karl, Marie OttaviRoi de l’autofiction, « Karl » était le premier narrateur de sa propre vie. Le personnage ambivalent, qu’il a savamment élaboré, a passé 85 ans à se réinventer pour ne jamais regarder en arrière, vers ce passé trop terrifiant à contempler. Créateur inspiré, doté d’une culture immense, dépensier jusqu’à lui faire frôler la ruine, asexué et hygiéniste, roi des piques et des bons mots, ultrasensible et arrogant, solitaire rarement seul, bête médiatique, toujours à la lisière du borderline, Karl Lagerfeld a eu plusieurs vies. Il a rajeuni, grossi, maigri, noyé sa mélancolie dans le travail après la mort de son seul amour, Jacques de Bascher, dandy désinvolte et strict opposé.

Cette biographie raconte les multiples existences de cet homme hors-norme. Elle est le fruit d’une longue enquête commencée avec deux entretiens exclusifs accordés par Karl Lagerfeld lui-même. Ses proches et de nombreuses personnalités ont accepté de répondre à son sujet : la Princesse de Hanovre, Bernard Arnault, Hélène Arnault, Silvia Fendi, Bruno Pavlovsky, Tom Ford, Alessandro Michele, Valentino, Carine Roitfeld, Claudia Schiffer, Inès de la Fressange, Linda Evangelista, Tadao Ando, Fran Lebowitz…

Karl par Marie Ottavi, 688 pages, Robert Laffont, 22,90€

Christian Dior un destin, Marie-France PochnaNé sous une bonne étoile au temps de la Belle Époque, Christian Dior eut une enfance choyée. Durant son adolescence, électrisé par le Paris des Années folles, inventif et accueillant toutes les avant-gardes, il mena la vie de bohême en compagnie d’un groupe de génies en herbe qui aiguisaient leurs talents sous l’œil de leurs glorieux aînés, Jean Cocteau et Max Jacob. Puis survint la crise mondiale de 1929 et la fortune familiale des Dior, établie depuis plusieurs générations, fut emportée irrémédiablement. Des années rudes, marquées par la faim, les privations et la maladie, attendaient Christian Dior.
Ses amis, restés indéfectibles dans leur soutien, l’aidèrent à se frayer un chemin dans le milieu de la couture, jusqu’au moment où la Seconde Guerre mondiale vint anéantir les espoirs de tous. En 1947 enfin, la chance se déclara de façon spectaculaire. Son New Look fut un souffle de vie dans une époque qui s’enlisait dans la dureté de l’après-guerre. Dior ressuscita un art de vivre auquel nul n’osait plus croire, et son génie fut d’apporter la réponse tant attendue à une société meurtrie dans son besoin vital de bonheur et d’émerveillement.
Christian Dior se révéla un bâtisseur d’empire, un conquérant capable de bouleverser les rapports de force entre la puissante industrie de la mode américaine et Paris, qui sortait exsangue de la guerre. Il fut un couturier prodigieux, convaincu que la tradition de goût et d’élégance propre à la France mérite qu’on s’y adonne avec passion. Une biographie passionnante.

Christian Dior un destin de Marie-France Pochna, 528 pages, Flammarion, 24,90€

Pourquoi écrire va vous rendre heureux, Natalie GoldbergVendu à plus d’un million d’exemplaires, il est LE livre de référence pour découvrir l’art d’écrire. Et pour cause ! Il rend l’art d’écrire aussi irrésistible, amusant que simple. La singularité du livre est d’être à la fois profond — c’est un chant d’amour à la littérature et à son pouvoir de guérison, d’enchantement, de lucidité , mais aussi ultra pratique et touchant.

Vous apprendrez ce qu’écrire veut dire, les vrais secrets de la créativité, comment revenir à ce que l’on sent, à ce que l’on éprouve, comment se libérer des clichés. Il aborde également des questions très pratiques : comment écrire au restaurant, en voyage, faut-il utiliser un carnet ou non, comment se débrouiller avec l’usage des adjectifs, comment surmonter ses doutes, trouver de l’inspiration…

Pourquoi écrire va vous rendre heureux de Natalie Goldberg présentée par Fabrice Midal, 296 pages, Robert Laffont, 14,90€

En cas de bonheur, David FoenkinosUne réédition d’un best-seller tout en légèreté sur une thématique pourtant cruciale du couple, dans la collection des Editions retrouvées en.. grands caractères. Une tranche de la vie d’un couple que la pression sociale du 2ème enfant bouleverse… pour mieux se retrouver? Claire et Jean-Jacques vivent ensemble depuis huit ans. Mais leur tendresse apparente, qui les fait citer en exemple par leurs amis, cache une véritable érosion de leur amour. Avec humour, tendresse, poésie et de nombreux rebondissements, David Foenkinos nous parle de ce un couple pas comme les autres… un couple parmi d’autres. Un roman réjouissant !

En cas de bonheur de David Foenkinos, 272 pages, Editions Retrouvées, 14,50€

More from Frédérique de Granvilliers
Bodet, de la saga industrielle à l’Horlogerie de luxe
Des gares aux aéroports en passant par les horloges d’église ou encore...
Read More