Philippe Geluck promène son Chat sur les Champs-Elysées

38 ans de complicité avec son félin star, qui fait sourire petits et grands, aborde les sujets les plus grinçants, sans jamais insulter ou blesser. Et aujourd’hui c’est la consécration pour ce génial et si sympathique artiste belge, avec cette exposition  de sculptures en plein air, “Le Chat déambulle”  sur la plus belle Avenue du monde. Que ça fait du bien en cette période où tous les musées sont fermés.

«  C’est en revoyant des images de l’exposition Botero sur les Champs-Élysées (1992) que je me suis dit que Le Chat s’y sentirait bien, lui aussi. Les personnages de Botero sont gros, lui aussi est pas mal enveloppé. L’idée m’est venue en mars 2018, lors d’une séance de travail sur le projet du Musée du Chat et du dessin d’humour. Et si j’envoyais promener mon personnage pendant tout ce temps ? J’ai proposé l’idée à Anne Hidalgo qui l’a trouvée à son goût. Six mois plus tard, le projet était voté au conseil de Paris et la machine s’est mise en route.

L’exposition événement est constituée de vingt Chats géants en bronze (2 mètres de haut), qui sont présentés sur socle sur la promenade entre la place de la Concorde et le rond- point des Champs-Élysées. J’espère apporter au public de la joie, du rire et une certaine poésie surréaliste que nous affectionnons tant en Belgique »,  nous confie Philippe Geluck.

Crédits photos : Studio fiftyfifty

Programmée en 2020, l’exposition a été repoussée d’un an, à cause de la pandémie. La voilà enfin pour notre plus grand plaisir, et elle durera jusqu’au 9 juin 2021. Allez y !

Le Chat comme à son habitude, nous fait rire, nous questionne et nous touche par les sujets profonds qu’il aborde avec légèreté.

Grâce à l’application mobile Le Chat Déambule, vous pourrez accéder à une fiche de présentation de chacune des sculptures. Geluck y dévoile la genèse et l’historique des 20 œuvres exposées, en plus de certaines facettes de son processus créatif. Il suffit de scanner le QR code (présent au bas du socle) pour consulter ce contenu exclusif et gratuit dans la langue de son choix. Chaque sculpture porte un nom où l’on retrouve l’humour de Philippe Geluck.

Le martyre du Chat. Hommage de Philippe Geluck à tous les dessinateurs, journalistes martyrisés…

Située à un jet de pierre des Champs-Élysées, la Galerie Huberty-Breyne présente, parallèlement, une exposition d’œuvres inédites de Philippe Geluck (dessins, toiles, sérigraphies). Galerie Huberty & Breyne (36, avenue Matignon, 8è).

https://www.hubertybreyne.com 

Nous conseillons à tous les fans du Chat et de l’univers geluckéen de se procurer l’album-catalogue de l’exposition, Le Chat déambule. Il dévoile le parcours atypique d’un artiste protéiforme, du théâtre à la sculpture en passant par la télévision, la radio, l’écriture, le dessin de presse, la bande dessinée et la peinture. Geluck étonne et séduit un public de plus en plus large dans chacune des disciplines qu’il aborde. En trente-huit ans, Le Chat est entré dans le cœur de toutes les générations par sa bonhomie, sa drôlerie, son humanisme.

Crédits Photos : Studio fiftyfifty

 

Le récit de cette hallucinante aventure y est racontée par le menu. D’où est venu à Geluck ce goût pour la sculpture? Quand et comment Le Chat est-il passé de la feuille de papier au volume? Que nous raconte chacune des vingt statues? Quelle place occupent la peinture et la sculpture dans la vie du dessinateur? L’humour a-t-il toujours été présent dans l’art depuis des millénaires ? Comment fabrique-t-on un Chat en bronze de deux mètres de haut pesant une tonne? Ajoutez à cela plus de 300 documents inédits (120 photos et 180 dessins) et vous obtiendrez un ouvrage d’une variété et d’une densité rares.

Le Chat déambule, 160 pages, Casterman, 25 euros.

Exposition “Le Chat déambule” de Philippe Gelück, Champs-Elysées, 26 mars – 9 juin 2021.

Après Paris, Le Chat voyagera : Bordeaux, Caen, Lille, Mulhouse, Marseille, Genève, Luxembourg, Liège, Milan peut-être … puis revenir au Parc Royal de Bruxelles au moment de l’inauguration du Musée du Chat et du dessin d’humour. De quoi rendre fou de jalousie Garfield, Tom et autres matous célèbres, non ?

 

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

John Rubel : La renaissance d’une sublime marque de Haute Joaillerie

Sophie Mizrahi-Rubel ressuscite aujourd’hui une magnifique saga familiale initiée par ses grands...
Read More