Salvatore Ferragamo expose Mustapha Azeroual avenue Montaigne

Salvatore Ferragamo a toujours considéré la mode et la culture comme deux univers indissociables. Dès les années 1920, alors qu’il était un jeune homme vivant en Californie, il a compris à quel point ces deux mondes étaient similaires dans l’histoire, la recherche et la créativité. Tout au long de sa carrière, il n’a cessé de chercher – et de trouver – l’inspiration dans le travail des artistes les plus éminents de son temps, en collaborant souvent même directement avec eux.

Fidèle à l’intuition initiale du fondateur, la maison reconnaît le lien entre la mode, la culture et les arts et développe de plus en plus de nouveaux et importants projets, tout en continuant à consacrer une attention et des ressources considérables à la culture et aux arts à travers des parrainages et des partenariats internationaux.

Plus que mécène, Salvatore Ferragamo est un allié des jeunes artistes, des esprits ambitieux et des projets précurseurs.

A Paris, dans son flagship de l’avenue Montaigne, Salvatore Ferragamo invite cet hiver Mustapha Azeroual, l’une des valeurs montantes de l’art contemporain en France. Cet artiste franco-marocain autodidacte, scientifique de formation, fonde ses recherches sur l’observation et l’expérimentation de l’image. Associant installation, volume, séquence, aux procédés photographiques anciens, il actualise les techniques historiques en considération des enjeux contemporains de la photographie. La question de la matérialité de l’image se trouve au cœur de son processus créatif.
 Vous tomberez sous le charme de ses cercles aux pigments à la fois doux et vifs et de son œuvre Radiance, décrivant le cycle circadien de la lumière dans un inventaire de couleurs captés aux couchers du Soleil.

Mustapha Azeroual devant ” Radiance”. L’artiste est représenté par la Galerie Binome, 19 rue Charlemagne, Paris 4è. www.galeriebinome.com

Cette belle exposition scelle la rencontre entre deux univers inspirés par la puissance de la couleur.

Fil conducteur pour nous visiteurs, la série Monade se pose sur les manteaux des cheminées comme des bornes éblouissantes. Sorte de pièges à lumière, elles restituent l’invisible pour l’œil, des impacts de flash capturés à même le papier dans un mélange de pigments et de gomme arabique. Un écho retentissant que l’on retrouve dans la série éponyme de daguerréotypes contemporains, très délicates et précieuses images aux reflets d’or et d’argent.

Deux petits bronzes en forme de bols réflecteurs interrogent plus loin de part leur titre paradoxal de Corps noirs. Autres ponctuations mystérieuses, les photogrammes d’ACTIN en partie composés de pigments fluorescents, qu’une lumière noire pourrait encore révéler tout autrement.

Jouant de l’art du pli, Azeroual détourne aussi portants et mannequins pour suspendre ce qu’il décrit comme des « images molles », traduction plastique de la déperdition d’information dans l’image basse définition. L’alchimie des sels d’argent transforme graphiquement les points de pixels en points de croix sur une trame, tel un canevas.

Leitmotiv du travail de l’artiste, l’expérience de la lumière comme une matière sensible, n’est pas sans rappeler la couleur comme motif sans cesse réinventé par la maison Ferragamo à chaque saison.

L’occasion de découvrir le savoir-faire italien des collections femmes et hommes Printemps/Eté 2021 ( souliers, articles de maroquinerie, vêtements, produits en soie et autres accessoires).

Infos : Exposition Mustapha Azeroual x Salvatore Ferragamo, jusqu’au 4 avril 2021, 
45 avenue Montaigne, Paris 8è. 
Tél :+33 1 47 23 97 62.

www.ferragamo.com

More from Frédérique de Granvilliers
Cannes : Nathalie Dubois invite les stars dans sa DPA Lounge à l’Hôtel Carlton Intercontinental
Depuis 2005, à la tête de DPA, Dubois Pelin & Associates, avant...
Read More