Devenez mécéne de l’Ange Géographe de Jean-Charles de Castelbajac, imaginé pour la Société de Géographie à Saint-Germain-des-Prés

Coup de coeur immense pour cette sculpture magnifique et touchante que nous avons eu le bonheur de découvrir ce matin après une présentation à la presse au Café de Flore, voisin de la Société de  Géographie , la première au monde, fondée en 1821. Un Ange à Saint-Germain des Prés, au carrefour de la culture, de l’art et de la littérature.

Pour fêter son bicentenaire en 2021, la  Société de Géographie avait sollicité l’artiste JR, qui  avait réalisé une œuvre murale représentant un « passeur de frontières », œuvre éphémère qui progressivement s’est évanouie.

En 2023, elle a pensé à Jean-Charles de Castelbajac pour imaginer une œuvre, cette fois-ci pérenne, pour le mur ouest de son immeuble, attenante à l’église ukrainienne. Et pourquoi pas un ange, la marque de ce génial artiste ?

Présentation de l’Ange Géographe au Café de Flore par Jean-Charles de Castelbajac le 17 juin 2024. « L’ange géographe est le fils de milliers d’anges que j’ai dessiné à la craie.  Depuis mon enfance, la compagnie des anges ne m’a jamais quitté. J’aime la dualité de l’ange, à la fois douceur et force, un gardien. J’ai commencé à en dessiner en 1996 librement dans la rue .. au fusain au début, mais ça coulait et  progressivement je suis passé à la craie. Je les dessinais très rapidement en 10 traits. Ils ne disparaissent pas, le dessin revient progressivement après la pluie. »

Depuis trente ans en effet, il dessine des anges à la craie, si poétiques, dans les rues de Paris, notamment . Dans beaucoup de civilisations, ils sont bénéfiques et protecteurs.

Jean-Charles de Castelbajac a souhaité créer une installation moderne et poétique en symbiose avec le square Taras-Chevtchenko, au cœur du VIe arrondissement de Paris. Habité par l’idée de donner à l’art urbain un esprit écologique et parisien, en phase avec les bâtiments classés, il a dessiné une puissante sculpture en treillage vert de pin maritime, héritée de la tradition Grand Siècle, laissant voir la pierre au travers de ses mailles, provoquant une architecture de l’ombre au crépuscule.

Tel un basketteur cosmique, l’Ange Géographe tient la planète entre ses mains et la projette vers le futur dans un élan spatial et protecteur. Cet ange a été imaginé comme un personnage dynamique et engagé, un héros écologique. Seul le globe, où est affiché le nom de la Société de Géographie, est en polychrome symbolisant la diversité des paysages et de l’espèce humaine, dans la gamme iconique de Jean-Charles de Castelbajac.

L’Ange Géographe par Jean-Charles de Castelbajac , fixé au mur de la Société de Géographie, donnant sur le square Taras-Chevtchenko, 184 bd Saint-Germain, Paris 6è.

Assigné par l’étymologie grecque à un rôle de messager, l’ange joue les intermédiaires entre la terre des hommes et le plus haut du ciel. Il nous présente face à nos responsabilités de préserver notre trésor absolu.

Il exprime pleinement l’exaltant projet d’admirer les merveilles déployées à la surface terrestre, comprendre les habitants et les aider à améliorer leur cadre de vie.

Le treillage, technique historique du savoir-faire français depuis le XVIIIe siècle, est utilisé d’une manière inédite en lui donnant une dimension graphique et cinématographique. L’artiste l’a réinventé dans une dimension figurative. La société Tricotel, spécialiste, travaillant avec les monuments historiques, a été choisie pour réaliser ce travail novateur et unique.

Jean-Charles de Castelbajac et l’Ange Géographe. Société Tricotel. «  Je souhaite que cet ange soit le premier d’une longue armée d’anges pérennes. Je voudrais en dessiner des différents, de différentes missions dans différentes villes , maintenant que l’on a re-inventé cette technique historique »  JCDC.
Jean-Charles de Castelbajac et l’équipe de Tricotel ayant réalisé l’Ange Géographe.

La Société de Géographie a été présidée par Laplace, Cuvier et Chateaubriand. Champollion s’en est servi pour décrypter les hiéroglyphes, Jules Verne pour inspirer ses romans, Lesseps et Eiffel pour décider du creusement du Canal de Panama. Par ses conférences, ses publications, ses voyages, la Société entend rester fidèle à l’esprit de ses pères fondateurs : faire connaître et aimer la géographie au plus grand nombre !

La Société de Géographie est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique.
Afin de la soutenir dans son projet et participer à la création d’une bulle poétique dans l’un des plus beaux quartiers de Paris, un programme de Mécénat de l’Ange Géographe est mis en place. https://socgeo.com/2024/01/19/devenez-mecene-de-lange-geographe/

L’Ange Géographe, à Saint-Germain-des-Prés. Jean-Charles de Castelbajac entouré de Jean-Robert Pitte Président de la Société de Géographie( à gauche) et de Jean-Luc Schilling, Administrateur et Trésorier de la Société de Géographie

Le comité Olympique culturel a inclus l’Ange Géographe sur le parcours de la flamme Olympique le 14 juillet prochain.

Société de Géographie, 184 bd Saint-Germain, Paris 6è. www.socgeo.com

More from Frédérique de Granvilliers
Livres : Art, parfum, espionnage, histoire, cinéma, mode, rock.. nos belles feuilles de l’automne 2022
Jardin Secret, les Abeilles de Guerlain Un nouveau recueil du prix littéraire...
Read More